Tout savoir sur les produits pré workout

De nos jours, la musculation est une activité très populaire qui attire de nombreux adeptes désireux de développer leurs muscles abdominaux. Cependant, pour atteindre cet objectif, il est important de se préparer efficacement en amont afin d’avoir l’énergie nécessaire pour la séance d’entraînement. Alors, quels sont les éléments clés à connaître sur le programme pré-workout ?

Suppléments de pré workout ou “boosters” : que sont-ils ?

Les suppléments de pré-workout ou « boosters » sont des produits sous forme de poudre à diluer dans l’eau et à boire avant l’entraînement, qui sont conçus pour améliorer les performances et augmenter les niveaux d’énergie. On peut aussi les appeler volumisateurs. 

En parallèle :

En effet, ils sont formulés avec une multitude d’ingrédients fonctionnant en synergie pour accroître le volume musculaire et simplifier la congestion. En plus d’augmenter le volume musculaire, ces suppléments peuvent accélérer la croissance musculaire. 

Cependant, il est important de noter que le volume musculaire ne correspond pas nécessairement à la force. En effet, un bodybuilder peut avoir un physique massif, mais avoir peu de force, selon le type d’entraînement suivi. Avant de prendre un pre workout, voir l’article ci serait judicieux.

A lire aussi :

À quoi servent les boosters ?

Les pré-workout possèdent des précurseurs de NO. Ces derniers agissent comme des vasodilatateurs pour accroître le débit sanguin qui irrigue les muscles. L’oxyde nitrique est un gaz naturellement présent en grande quantité dans nos muscles, et il permet une alimentation rapide et efficace des cellules musculaires. 

Cela augmente l’intensité de la congestion musculaire et facilite le gain de volume, de force et de masse musculaire en optimisant la synthèse des nutriments ajoutés à l’arginine.Le corps utilise l’arginine pour produire de l’oxyde nitrique, également connu sous le nom d’acide nitrique ou NO, qui est un vasodilatateur. 

En d’autres termes, il détend et dilate les parois des vaisseaux sanguins, augmentant ainsi le flux sanguin vers les muscles, ce qui entraîne une meilleure congestion musculaire. En outre, l’oxyde nitrique stimule également la synthèse protéique.

Si vous ne ressentez pas de congestion musculaire pendant l’exercice, cela peut être dû à une production insuffisante de NO. Cependant, en prenant un stimulateur de NO, vous pouvez augmenter rapidement et efficacement la production de NO. Cela améliorera non seulement votre congestion musculaire durant l’entraînement. 

On observe aussi un renforcement de votre récupération après l’effort à travers les échanges sanguins. Il convient de noter que le NO ne se trouve pas à l’état brut dans le corps, mais qu’il est synthétisé à partir de l’arginine, qui est le principal précurseur de NO. 

Par conséquent, en augmentant vos réserves d’arginine, vous pouvez stimuler la production de NO. Cela s’effectue surtout pendant l’exercice, lorsque vos réserves d’acides aminés, notamment d’arginine, sont épuisées.

Utilisation des boosters : quels profits peut-on en tirer ?

Plusieurs bénéfices sont à tirer des boosters. 

L’action pump 

Lorsque le monoxyde d’azote (NO) augmente la circulation sanguine, cela provoque l’effet « pump ». Ce dernier permet aux muscles de recevoir plus d’oxygène et de nutriments. On note des nutriments tels que des acides aminés, des vitamines, des hormones anabolisantes, grâce à des vaisseaux sanguins plus larges.

Ce fonctionnement fait paraître les muscles plus gros et plus apparents. En musculation, cette sensation de plénitude et de gonflement musculaire extrême est appelée « Pump », et indique un anabolisme constant.

Le NO renforce la contraction musculaire, ce qui rend les muscles plus forts et plus volumineux. En outre, cette action s’ajoute à la congestion musculaire, ce qui les rend encore plus volumineux.

L’action directe sur la force

Les boosters permettent aux muscles de supporter des entraînements plus intenses et de plus longue durée. Ils leur fournissent davantage d’énergie et réduisent la sensation de brûlure. Cela se traduit par une amélioration de la force et des performances, ainsi qu’une réduction de la fatigue et une augmentation de la résistance.

Le NO permet aux muscles de récupérer plus facilement après l’effort en réduisant le catabolisme et en les approvisionnant en nutriments. Il empêche également les dommages musculaires tels que les douleurs et les courbatures. Il facilite l’évacuation de l’acide lactique et d’autres toxines et déchets métaboliques.

L’action sur la Libido

Enfin, l’action vasodilatatrice du NO sur les vaisseaux sanguins peut également améliorer la fonction sexuelle. Cela s’effectue par l’augmentation de l’afflux sanguin et la simplification de la fonction érectile.

Produits pre workout : quels sont les effets secondaires de ces substances ?

Les risques liés à la consommation de pre workout sont actuellement peu documentés. Toutefois, les premiers résultats préliminaires montrent que la consommation de pre workout n’est aucunement nocive pour la santé. Il suffit de respecter les doses recommandées par le fabricant.

Cependant, comme le pre workout est une combinaison de plusieurs ingrédients. Les effets secondaires peuvent varier en fonction de sa composition. Les effets secondaires les plus courants lors de la prise de pre workout sont les suivants :

  • Dépendance ;
  • Déshydratation ;
  • Tachycardie (augmentation du rythme cardiaque) ;
  • Énorme fatigue dès que les effets du pre workout se dissipent.

Bien que la composition des pre workout en Europe soit généralement bien contrôlée, il est recommandé de vérifier toujours la liste des ingrédients.